CFE-CGC groupe Orange

Emploi à France Télécom-Orange : explication par l'exemple de Montpellier

Par : CFE-CGC Orange | Durée : 9min 30sec | Postée : 03/11/2011 | Chaîne : Les vidéos CFE-CGC groupe Orange
Alors que les principales violences sociales ont cessé avec l'arrivée de Stéphane Richard à la tête de France Télécom-Orange, le climat social semble s'être apaisé dans l'entreprise. Pourtant, difficile de passer à l'optimisme, notamment en matière d'emploi. La pression de la réglementation concurrentielle, la saignée opérée par l'Etat sur les taxes et les dividendes exorbitants, les changements sur les retraites créent une situation très tendue. Lors d'une conférence de presse à Montpellier le 27 septembre 2011, Sébastien Crozier, Président de la CFE-CGC/UNSA de France Télécom-Orange, explique ce que vivent de nombreuses grandes villes françaises et l'ensemble des villes petites et moyennes du territoire.
La concentration des effectifs sur Paris et quelques grandes agglomérations, la délocalisation de milliers d'emplois vers les pays francophone de l'Afrique n'est pas une fatalité. La CFE-CGC/UNSA milite pour que l'ensemble des opérateurs soient contraints de rapatrier l'ensemble des 25000 emplois délocalisés. Pour une ville comme Montpellier, cela représenterait 400 emplois retrouvés. Pour les caisses de l'Etat, ce seraient 700 millions d'euros par an récupérés.