CFE-CGC groupe Orange

L'après COVID vu par Stéphane Rozès

Par : CFE-CGC Orange | Durée : 1h 08min 17sec | Postée : 25/05/2020 | Chaîne : Les vidéos CFE-CGC groupe Orange
Partager | Exporter | Notez

« Les militants syndicaux, les militants citoyens, avec les artistes, vous êtes le sel de la terre ». En concluant son intervention par de tels propos, Stéphane Rozès délivre un message d’espoir dans une époque où fatalisme, voire pessimisme, et enthousiasme utopique se côtoient sans véritable réalisme. Les ressources dont nous disposons pour relever le défi de l’après-covid sont nombreuses, il nous faut les saisir et parvenir à construire nos propositions avec lucidité, en dehors des dogmes, pourrait être un des messages forts du conférencier.

Enseignant à Science-Po et à HECStéphane Rozès est un politologue expérimenté, habitué à sonder les âmes de ses concitoyens. Effectuant un rappel des événements de ces dernières semaines, analysant de façon étayée la situation actuelle et les perspectives nationales, politiques, sociétales, culturelles, il constate (c'est une remise en cause de ses convictions passées) que « l’économique ne fait pas une société ». Pour lui, « la mondialisation actuelle, qui ne ressemble pas aux précédentes, c’est la déconnexion entre la globalisation économique, financière et numérique, (…) qui s’autonomise de la mondialisation mosaïque de nations différentes, avec des imaginaires nationaux différents. » Des différences entre nations qui se retrouvent dans les manières dont les pays ont abordé cette crise.

Une des leçons que tire Stéphane Rozès de cette période est que « les communautés humaines sont régies (…) par la maîtrise collective du destin. » Il précise : « Une pandémie, (…) remet chacun sur un même pied d’égalité (…) nous [rend] conscients que nous allons tous mourir un jour, individuellement et collectivement, et nous devons nous rassembler pour y faire face. »

Une audio-conférence co-organisée par l’Institut Des Savoirs Et Des Talents (IDSEDT) et la CFE-CGC Orange qui pose de solides bases de réflexion pour qui veut oeuvrer au Bien Commun, à l'heure où nous disposons des moyens et des opportunités d'actions pour un monde plus solidaire.