CFE-CGC groupe Orange

" Travailler autrement " : lancement d'une concertation internationale chez Orange

Par : CFE-CGC Orange | Durée : 6min 47sec | Postée : 02/03/2021 | Chaîne : Les vidéos CFE-CGC groupe Orange
Partager | Exporter | Notez

Le 2 mars 2021 avait lieu le lancement d’une grande concertation au niveau du Groupe Orange sur le sujet « travailler autrement ».

L’ensemble des organisations représentatives des personnels au plan international étaient conviées.

Après un lancement de la réunion digitale par Stéphane Richard, PDG du Groupe, et Gervais Pellissier, DRH Groupe, Thierry Chatelier pour la CFE-CGC Orange, premier syndicat au niveau du Groupe France, intervient : « Les attentes concernent certes les salariés et l’entreprise, (...) elles doivent inclure aussi les clients et les fournisseurs » Ajoutant : « Elles ne peuvent se limiter à un regard interne sur l’entreprise. »

Dans cette intervention qui ouvrait le tour de table des organisations syndicales, Thierry Chatelier pose en fait la question de l’intention derrière la volonté affichée par la direction de « travailler autrement.»

Selon la CFE-CGC Orange, les finalités doivent embarquer « l’impact sur l’environnement », « la féminisation », « les jeunes ». Sur ce point, Thierry Chatelier souligne que, si le baromètre salarié semble plutôt favorable, l’attractivité de l’entreprise auprès des jeunes « n’est pas honorable. »

Décevante également, la diversité internationale des recrutements. Thierry Chatelier note : « Une entreprise qui fait la moitié de son chiffre d’affaires hors de France doit avoir une approche de la diversité internationale. »

S’appuyant sur les retours d’enquêtes dans tous les pays, l’attente forte d’un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle arrive à un niveau élevé.

Dernier sujet porté par la CFE-CGC Orange, la centralisation. Thierry Chatelier l’exprime par ces mots : « Est-ce que je peux travailler dans l’endroit où j’ai envie de vivre ? » Le représentant de la CFE-CGC Orange illustre par l’exemple le fait que le travail à distance est possible : « Ceux qui ont une expérience internationale ont l’habitude de travailler avec des gens qu’on ne voit pas tous les jours. »

Travailler autrement est un sujet important, il nécessitera selon Thierry Chatelier « une répartition des rôles » entre les différents périmètres de décision, voire les équipes.

Autres clés d’un succès de cette ambition : « La confiance »,  « l’accueil » par les managers et les RH,  « l’écoute et la collaboration ».

Reste à espérer que dans cet esprit, il y aura une phase consacrée à la consultation des premiers concernés : les personnels.